Les séances individuelles

 

Gestalt thérapie : les séances individuellesLa thérapie  individuelle se déroule en face à face, dans mon cabinet, volontairement coloré et accueillant.

Ensemble nous partons à la découverte de votre histoire de vie, de votre environnement passé et présent, et des causes connues – ou moins connues -  de votre mal-être. Nous cherchons surtout comment «faire avec» votre parcours de vie pour  «faire autrement» dans votre quotidien, et construire demain.

Dans cette approche thérapeutique Gestaltiste, je suis  impliquée et active, dans l’intéraction permanente, afin de vous aider à cheminer dans la compréhension de vous-même.

Je travaille avec les adultes, les couples, les pré adolescents et les adolescents. 

 


 

Comment se passe une séance ? 

Vaste question, car aucune séance ne se ressemble. Mais, essayons d’éclairer un peu ce sujet avec quelques points généraux communs. 

Cabinet de Marie Charles, Gestalt thérapeuteMon cabinet est clair, avec une vue sur de la verdure. Il est coloré, hétéroclite, composé d'objets parfois surprenants. Nous sommes en vis-à-vis, sans bureau, table ou toute autre chose entre nous. Vous pourrez choisir l‘espace que vous préférez pour vous y installer : un canapé, des coussins, au sol, des matelas.

Tous les objets présents peuvent nous être utiles, pour expliquer, démontrer, mettre en scène… ce que vous avez à nommer. 

Je ne prendrai pas de notes en cours de séance, je n’enregistrerai pas non plus . Ce qui ne veut pas dire que je ne garderai pas mémoire de ce que vous me direz. 

Je serai interactive – par mes questions ou mes remarques, mes retours et le partage de mes pensées ou de mes ressentis –.  Je serai présente à vous et à ce que vous voudrez/pourrez bien me dire, me montrer de vous, et attentive à l’évolution du processus thérapeutique.

[ Retour en haut de page ]

Pour ce travail : confiance, cadre et sécurité !

Cabinet de Marie Charles, Gestalt thérapeuteLa relation thérapeutique que nous allons construire est précieuse, garante de l’évolution de notre  travail. Pour qu’elle puisse exister il faut que nous construisions ensemble la confiance, que vous vous sentiez en sécurité. Ce qui va dès le début y contribuer, c’est le  cadre, que nous aménagerons dès la première séance, quand nous aurons choisi de travailler ensemble. 

Sur un plan strictement pratique, voici quelques éléments : 

  • Nous ajusterons nos plannings dès la décision de travailler ensemble prise.
  • Une fois le planning défini, et en cas d’impossibilité, d’annulation, vous devrez me prévenir au moins 48 h à l’avance, sinon la séance est due. Cette heure vous est réservée, j’y suis pleinement présente pour vous seul(e).  Bien sûr nous en parlerons au cas par cas.  Et puis, il peut y avoir des cas particuliers, que nous prendrons en compte.

 

Sur un plan plus relationnel, voici quelques points de repères : 


La confidentialité,
à laquelle je m’engage. Il est essentiel pour vous, de savoir que rien de ce qui se dit et se vit dans le cabinet, n’en sortira, ….sauf à votre demande. 

Des mises en action de vos ressentis et de vos pensées : il vous arrivera peut-être de ressentir, au cours de ce travail :  de l’impuissance,  de la colère,  : envers la Vie, envers les autres – société, famille, amis, compagnons et compagnes,  envers moi…. Tout pourra être mis en mots avec mon aide, en aucun cas acté physiquement. C’est notre sécurité réciproque. 

Seule la relation thérapeutique a sa place dans cet espace. Nous allons cheminer longtemps, le lien thérapeutique va se construire et se renforcer peu à peu, au profit de votre reconstruction.  Nous vivrons des moments de connivence, de joie, d’oppositions, identifiées et nommées auxquels nous mettrons ensemble du sens, au service de votre évolution. 

Il y a une fin !  Ces rencontres seront des parenthèses dans votre semaine, inscrites dans un parcours, qui aura une fin. C’est essentiel. L’objectif est d’aller au bout de ce chemin – ou de ce temps de thérapie – et alors, nous prendrons le temps de nous dire au revoir et de nous quitter. 

Tout arrêt se fait dans le dialogue et non dans l’évitement. Si l’un ou l’autre  souhaite interrompre, ou arréter le travail, nous prendrons le temps d’en parler – quelle que soit la raison – pour éviter les « disparitions » qui laissent l’autre dans le doute, le vide, l’incompréhension, l’anxiété. 

Le parti pris est celui de la  bienveillance. Pas de jugements de valeur, pas d’étiquetage, pas de généralisations. Vous êtes unique. Je ne suis pas là pour évaluer, juger, conseiller, même si parfois cela peut être la réponse adéquate sur une situation donnée. Je suis là pour vous rencontrer, vous découvrir, vous écouter,  vous aider à trouver vos réponses, et servir de « miroir » dans votre rencontre avec vous-même. 

Nous sommes co-responsables de l'avancement du travail ! Bien sûr, je suis responsable du bon déroulé de notre travail, des outils que je vous propose, de l’analyse et des pistes que je suggère, des moyens que je me donne afin de chercher, explorer, améliorer notre travail …, mais sans votre engagement volontaire et actif dans la démarche, je ne peux rien ! J’ai donc besoin que vous preniez votre part de cette responsabilité, que vous soyez actif et acteur de votre évolution.

 

[ Retour en haut de page ]

 

Témoignage

"Marie Charles a un véritable don pour vous emmener là où vous avez besoin d’aller, pour vous faire avancer en douceur et en harmonie avec vous-même" (G.L.)

[ Lire tous les témoignages... ]

Témoignage

"L'objectif de départ était de ne pas mourir. Ensuite, je me suis autorisé à vivre. Enfin, j'ai décidé d'exister... (X)

 

 

[ Lire tous les témoignages... ]

Témoignage

...Marie a su "réchauffer mon cœur" et faire revivre en moi les "énergies de vie" éteintes. Après chaque séance il y avait toujours  une lumière d'espoir qui renaissait en moi. Dans les moments très durs où je me sentais défaillir ou même désespérer, Marie a su trouver les mots pour ranimer des flammes d'espoir et de vie. (AK)

[ Lire tous les témoignages... ]